CONTACT
davidmolard (a) ojif.fr
Collectif OJIF
Pour la presse et la communication :
Constance Clara Guibert
ccguibert (a) ojif.fr 
Pour le recrutement :
Marius Mosser
marius.mosser (a) gmail.com
Festival Transsibérien
Pour la presse :
Franck Peyrinaud
franckpeyrinaud (a) gmail.com
Pour la coordination :
Elena Khabi
khabi.elena (a) yahoo.fr
© David Molard 2019
Photos : libres d'utilisation sous réserve de la mention  © Matthieu Joffres

David Molard Soriano

Chef d'orchestre

Conductor

Chef assistant de l'Orchestre national de France, David Molard Soriano est également co-fondateur et directeur artistique & musical de l'Orchestre des Jeunes d'Île-de-France. Chef assistant associé de Paavo Järvi de 2014 à 2018, il a travaillé à ses côtés à l'Orchestre de Paris et à l'Estonian Festival Orchestra. 

 
 
Logo_orchestrenationaldefrance-cartouche

Récital dessiné, d’après la BD Écolila de François Olislaeger. Œuvres de Dvořák, Britten, Chostakovitch, Pärt et Bizet.

A partir de 5 ans

Orchestre national de France

19/10/19

MAIson de la radio

Ecolilalala

Yann Frisch, magicien, clown
Aude Martos, danseuse, acrobate
Hana San Studio, direction d’acteur et mise en espace

Orchestre national de France

30/11/19

MAISON DE LA RADIO

Prokofiev : Roméo et Juliette

Nicolas Stoufflet, animateur du Jeu des 1 000 € sur France Inter

Orchestre national de France

16/05/20

MAISON DE LA RADIO

Le Jeu des mille euros

LogoEcran.png

Roussel : Le Festin de l'araignée

Stravinski : L'Oiseau de feu

(ballets complets)

Orchestre des Jeunes d'Île-de-France

25/10/19

AUDITORIUM MARCEL LANDOWSKI, PARIS

Le Ballet des animaux

Garaev : valse extraite du ballet Les Sept Beautés

Glinka : ouverture de Rousslan et Ludmilla

Chostakovitch : symphonie n°9

Direction des concerts partagée avec Jean-Claude Casadesus (concertos avec Vadim Repin, Nicholas Angelich, Alexandre Kniazev)

TransSiberian Festival Youth Orchestra

13-14/12/19

LE NOUVEAU SIècle, Lille

Festival TransSibérien

LE COLLECTIF OJIF

C'est à de nombreuses mains que le collectif de l'Orchestre des Jeunes d'Ile-de-France est né en 2016. Celles de David Molard Soriano, directeur musical, en conduisent l'ambition artistique. Déjà plus de dix concerts sous sa baguette, la création d'une branche sur instruments anciens, de nombreuses captations audio & vidéo, des partenariats enthousiasmants... et près de 400 jeunes passés parmi les rangs de l'OJIF.

 
 

CONCERTONET

Le Lutosławski subjugue l’audience avec sa remarquable mise en place, le sans-faute de l’ensemble des pupitres, sa puissance explosive et sa tension suffocante de la première à la dernière note. Bravo à David Molard et à ses musiciens ! Pour avoir entendu bon nombre d’interprétations, on peut dire qu’il s’agit ici là d’une version de référence. 

CONCERTCLASSIC

Une semaine de répétition tout juste : pas un pupitre pris en défaut ; le résultat saisit de bout en bout tant par la richesse des timbres que la cohésion et l’intensité d’une interprétation où le sens du collectif et la conscience du défi à relever font des miracles, sous la conduite d’une baguette qui obtient continûment le meilleur de ses troupes.

CONCERTCLASSIC

Les jeunes musiciens de l’OJIF signent une interprétation dont le grand souffle, la clarté et le sens architectural forcent l’admiration – les sonorités du plus grand orgue de France ajoutant au bonheur de l’auditeur. Tout l’art de Saint-Saëns, fabuleux maître coloriste, resplendit sous la battue vivante et attentive au détail de David Molard.

WEBTHEA

La perfection technique des instrumentistes, leur cohésion, leur enthousiasme font merveille. Et le mélange de chaleur et d’exigence avec lesquels David Molard les conduit, permet à l’OJIF d’achever avec éclat la brillante démonstration d’orchestre que représente ce concert.

CONCERTONET

Dans ces œuvres pour orchestre à cordes de Chostakovitch et de Schoenberg, au milieu desquelles s’intercale le quatuor de Dutilleux, il fait preuve d’un remarquable travail de cohésion, d’un vrai sens de la narration, il sait imprimer une tension permanente, voici un nom à retenir, une carrière à suivre, à l’évidence.

L'ORIENT LE JOUR

L’orchestre, sous la direction ferme et sensible de David Molard, oscillant entre majesté et déchaînement héroïque, donne le meilleur de lui-même.

FORUM OPERA

Sous la direction au scalpel de David Molard, pas une once de gras : une conduite déterminée et d’une concision sans raideur, révèle des couleurs et une précision verdiennes trop souvent noyées sous d’inutiles effets de manches. Sa lecture vive et incisive va droit au but : la théâtralité verdienne conjuguant éloquence et netteté des reliefs et chromatismes.

CONCERTCLASSIC

« Jupiter » : le titre de la 41e symphonie de Mozart inspire à l’évidence un orchestre dont l’interprétation allie énergie, nervosité des attaques et luminosité dans une construction équilibrée. A chaque pupitre s’exprime l’envie de donner le meilleur de soi : David Molard fait son miel de toutes ces bonnes volontés – et de tous ces talents !

CONCERTCLASSIC

Sa conception de la Nuit transfigurée se situe à l’opposé des lectures émollientes dont la partition fait parfois l’objet. Fermeté de ligne, plénitude sonore, tempi allants : l’approche saisit l’auditeur, par la force d’une vision portée par un chef et des musiciens totalement investis. Chaque note fait sens, et la lumineuse conclusion de l’ouvrage rayonne avec une rare évidence. Magnifique !

AGENDA CULTUREL

Les qualités indéniables de ce brillant interprète, au geste précis, à la vision poétique des œuvres et aux tempi idéaux, le placent d'emblée dans la cour des grands.